Voyance pour le couple

Pour l’attitude mentale et affective malavisée qu’ils adoptent face aux vicissitudes de la vie quotidienne.

La grande majorité des gens ignorent que leur égoïsme, avec sa suite d’envie, de jalousie et de mauvais désirs, ainsi que de mauvais sentiments, est une énergie psychomagnétique négative, qui endommage l’énergie même qui la nourrit.

Quand l’être humain acquiert la connaissance des lois qui gouvernent la Vie dans ses différents aspects, il pourra éviter de créer les causes qui engendrent le malheur et créer les conditions qui produisent le bonheur. Et ce n’est pas une utopie mais une réalité, ignorée par beaucoup de gens, même ceux qui ont une culture académique.

Le bonheur est le but vers lequel toute créature humaine avance, puisqu’il lui correspond par la loi ; et qu’il atteindra quand il réussira à créer les conditions propices à sa manifestation. Parce que le bonheur, tout comme le malheur, sont des états conséquents de notre conduite.

Et le bonheur le plus durable est obtenu lorsque nous atteignons cet état de paix de l’esprit et d’harmonie émotionnelle qui rend la vie plus agréable. Pour ce faire, il est indispensable, en plus de surmonter les aspects mentionnés, de maintenir les sentiments de bonté et les désirs de bien pour tous, ainsi que les pensées constructives, basées sur la fraternité humaine.

Parce que le bonheur est la conséquence naturelle d’une Conscience calme et du sentiment et de la manifestation de l’Amour dans la vie quotidienne, qui produisent l’harmonie dans l’esprit et l’âme de la personne, l’harmonie qui génère des sensations de bonheur ineffable.

Mais notre plus grand ennemi, déguisé en ami : l’EGOISME, s’y oppose. Pour l’égoïsme, le tronc d’où sortent les imperfections du caractère, dans ses différents aspects, est la plus grande cause de malheur. Il n’y a pas de personne égoïste qui soit heureuse, parce que l’égoïste, dans son attitude exigeante et amassante, est constamment désarmonisé, mentalement et émotionnellement ; même dans l’ignorance de lui-même, il l’ignore.

Pourquoi tant de gens sont-ils malades des « nerfs », de l’estomac, du foie, etc. avec une vie d’amertume ?

Pour l’attitude mentale et affective qu’il adopte dans sa vie quotidienne, en dehors des lois naturelles, les lois de la Vie. Et ils vivent comme ça parce qu’ils sont ignorés. C’est pourquoi la Connaissance est si nécessaire.

Par exemple, lorsqu’une personne jalouse et rancunière sait que les sentiments ignobles qu’elle entretient passivement sont la cause de la détérioration de sa santé et d’autres malheurs qui rendent sa vie amère, ne pensez-vous pas que cette personne fera un effort pour surmonter cet état ?

Nous devons savoir et avoir pour vérité que le corps physique créé dans les lois biologiques, est d’accueillir un Être spirituel, qui vient à la vie physique avec un programme de réalisations, pour accomplir une destinée, dans laquelle est inclus le dépassement des imperfections et pour développer les facultés mentales et psychiques dont l’Esprit a besoin pour son progrès.

Et dans la mesure où vous ferez ce programme, vous avancerez sur le chemin de votre évolution, vers le bonheur total.

Voyance flash ?

La connaissance est lumière, elle éloigne les fantômes de la peur, de la culpabilité. Nous devons nous méfier de ces croyances aux arguments faibles qui ne résolvent pas les problèmes fondamentaux de l’être humain, d’une importance vitale pour nous guider clairement et fermement à travers les méandres complexes de la vie. Des questions transcendantes telles que : Qui suis-je, d’où viens-je, où vais-je ? exigent toute l’attention et une analyse rigoureuse.

Il faut bannir le doute par le travail et l’effort de chercher des alternatives, des réponses qui satisfont toutes les questions, non pas pour s’accommoder de ce que l’environnement social ou même familial peut nous transmettre, mais plutôt, devant notre conscience, honnêtement, ces réponses doivent couvrir toutes les attentes, sans laisser aucun doute qui pourrait bousculer la structure argumentative que nous avons su construire. Si, de plus, non seulement la philosophie, mais aussi la science, soutiennent nos convictions, nous nous placerons dans un cadre de sécurité qui nous permettra d’avancer vers une œuvre édifiante, de croissance et de progrès sans égal.

Cependant, nous ne pouvons pas tomber dans l’erreur de nous considérer imprenables, de penser que par l’intelligence nous pouvons tout résoudre, tout comprendre. L’intelligence est un outil très puissant et fondamental, mais il ne suffit pas à lui seul de déchiffrer toutes les énigmes, tous les mystères. En plus des connaissances, l’expérience et l’auto-analyse sont nécessaires pour grandir dans tous les aspects. En d’autres termes, une connaissance sans les œuvres est une connaissance morte, sans âme.

Il est très important de savoir où nous allons, afin que le travail ici et maintenant puisse se concentrer sur des objectifs spécifiques. La mort ne peut pas être un sujet ambigu, mystérieux, alors que depuis des siècles, surtout depuis le XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui, le monde spirituel nous hurle dessus : nous voilà, la vie continue, ce qui est à nous est une réalité concrète et diaphane, ce n’est pas quelque chose d’amorphe, diffus… Nous parlons d’une réalité bien réelle. La naissance du spiritisme a planté une graine qui n’a cessé de croître ; elle a marqué un avant et un après. Avec la prolifération des manifestations médiévales et leurs messages pleins de consolation et d’espoir, certaines barrières ont été brisées et en même temps des ponts ont été établis entre les deux plans, ponts qui s’élargiront au fur et à mesure que l’homme progressera. Il n’y a plus de retour en arrière maintenant.

Sans sous-estimer les religions et le travail indéniablement positif qu’elles ont accompli pour l’humanité, il est vrai qu’elles n’ont pas connu ou n’ont pas voulu affronter la réalité exigée par le progrès naturel de l’homme. Le monde avance grâce à l’effort, au travail et au développement de la pensée humaine. Si les religions traditionnelles ne se sentent pas évoquées, c’est leur problème. Dans la majorité des pays du monde, la liberté de culte et de croyance est garantie. L’homme a la liberté de choisir et si, comme nous l’avons déjà dit, il ne se contente plus d’une chose, il en cherchera une autre plus conforme à ses attentes et aspirations.

Dans les articles suivants, nous continuerons à nous pencher sur tout cela.

Choisir un médium ?

Nous aimons regarder ce qui se passe chez nos amis Suisses. Internet à évolué dans un fait précis. Si voush cherchez à développer votre visibilité il faudra être bon élève et sortir sur des mots clés. Faire le choix d’une personne pour une consultation de voyance est-ce possible avec un gros site d’annonces ? On parle ici de questions importantes à résoudre ayant trait à la vie amoureuse, professionnel ou familiale. L’action de choisir un médium se fera forcément par affinités. C’est sur un site internet que vous pourrez découvrir au mieux un médium et sa manière de travailler.